Skip to content

Professionnel.le.s

Se former

Éléments de posture professionnelle​

Affirmer son attention

Si vous pensez qu’une femme est victime de violences conjugales et/ou sexuelles mais qu’il n’y a pas de signes apparents ou évidents, l’une des façons les plus simples de vous en assurer est de lui poser la question directement.

Il existe certains signaux qui “favorisent” le terrain des violences (grossesse, divorce, mal-être au travail, problèmes financiers…) mais ils sont aléatoires. Rien ne remplace le questionnement systématique, qui va donner à la victime une place forte, celle de pouvoir briser la loi du silence. Assurez-vous cependant avant de poser la question de créer un cadre sécurisant et d’être en capacité de soutenir la révélation par une écoute active et bienveillante.

En tant que professionnel.le.s, il existe certains éléments de posture professionnelle à adopter. Ces éléments sont consécutifs aux mécanismes de la violence décrits dans les rubriques de cette section (voir la page S’INFORMER). Surtout, gardez à l’esprit que la femme qui verbalise ces violences a deux peurs principales : celle qu’on ne la croit pas, et celle qu’on lui dise d’aller porter plainte. Lors de l’entretien ou de l’échange, affirmez votre attention et votre croyance (“je vous écoute et je vous crois”).

Les conséquences des violences pour la victime sont lourdes : hypervigilance, déni, peur, honte, peur des représailles… La femme victime de violences conjugales est plongée dans une spirale de dénigrement, de honte et d’anéantissement de son désir propre. Parce qu’elle n’est plus maîtresse de son désir, toute injonction est à proscrire. Parce qu’elle ne se sent plus capable de rien, valorisez-la. Parce qu’elle a honte, ne commencez pas vos phrases par “pourquoi” et rappelez-lui que l’agresseur est le seul responsable. Ré-instaurez le cadre symbolique de la loi en insistant sur le fait que la violence est punie et illégale. Enfin, essayez de conserver coûte que coûte le lien. Ne cherchez pas à apporter une réponse avant d’avoir des questions. Surtout, laissez faire le temps. Le processus de sortie d’emprise est un processus qui nécessite un temps de réflexion et de maturation extrêmement variable.

Pour pouvoir aborder sereinement ces thèmes, il faut se former. Nos professionnel.le.s compétent.e.s pourront vous informer, vous proposer des sensibilisations ou des formations.

Se former

Bien comprendre les enjeux

Il est important que les professionnel.le.s en lien avec les femmes victimes de violences conjugales et les victimes de violences sexuelles soient a minima sensibilisé.e.s à ces problématiques.
La connaissance des mécanismes à l’oeuvre dans les situations de violence conjugale est fondamentale. Les professionnel.le.s en lien avec les victimes de violences ne peuvent pas prétendre recevoir la parole et encore moins accompagner les victimes s’il.elle.s ne comprennent pas les enjeux de la relation. De la même manière, la confrontation avec la parole “intime” des femmes ne va pas de soi : la prise de distance est indispensable pour espérer apporter une aide constructive.
Une des principales difficultés consiste à gérer la violence du propos et nos propres représentations. Ce sont ces représentations qui pourraient conduire à “systématiser” les réponses, sous forme d’injonctions notamment. Et ce sont précisément ces injonctions qui rendent la relation impossible.

Nos formations

Nous proposons des formations avec des inscriptions individuelles aux dates prédéfinies et des formations en interne pour les salarié.e.s d’une même structure avec, dans ce cas, une adaptation possible en fonction d’attente particulière.
Ces formations sont assurées par des professionnel.le.s salarié.e.s de notre structure et des intervenant.e.s partenaires spécialisé.e.s. À travers ces formations, nous entendons partager notre expérience acquise en 45 ans de pratique de terrain. Les contenus portent sur la pratique professionnelle et sont étayés par
les éclairages théoriques indispensables.

Pour toute demande d’information ou de pré-inscription, merci d’envoyer un mail à l’adresse suivante : pole-formation@sosfemmes.org

Voir notre Catalogue de formation

Nos animations
de réseaux professionnels

Le besoin de coordination des intervenant.e.s est relevé par toutes les études sur le sujet, que ce soit au niveau national ou local. Nous développons depuis de nombreuses années des animations de réseaux de professionnel.le.s à une échelle locale. L’objectif de ce travail est de fédérer le maximum de partenaires à l’échelle d’un territoire autour de la problématique de la violence conjugale, de créer une forme de “culture commune” tout en favorisant la connaissance des cultures professionnelles de chacun.

Il s’agit ici d’améliorer la connaissance de la problématique et la connaissance mutuelle des différentes structures afin de faciliter le partenariat et ainsi de fluidifier l’accueil et la prise en charge des victimes.
Idéalement, ces groupes sont constitués de professionnel.le.s ayant suivi une session de formation. Le cas échéant, la participation au réseau permet également de revenir, notamment à partir des études de situation, sur les fondamentaux en termes de postures professionnelles à adopter.

Voir le Planning d’intervention réseaux à destination des professionnel.le.s