Le « Quadrathlon des femmes : se reconstruire par et vers le sport » est un projet soutenu par la Fondation de France, co construit par Solidarité Femmes 13, Marseille Solutions et l’UCPA, prévu entre septembre 2021 et septembre 2022.

A l’origine de ce projet, un constat simple, celui de la sous représentation des femmes dans le monde sportif. A cela s’est ajouté un élément contextuel de taille, l’organisation des Jeux Olympiques en 2024, et une conviction : le rôle du sport dans la construction ou reconstruction de l’individu.

Les violences conjugales ont des effets délétères tant sur le corps (coups et blessures dans le cas de violences physiques, mais aussi risques d’apparition d’autres pathologies induites, allant du stress post traumatique, à l’apparition précoce de maladies cardiovasculaires, de diabète, le risque de développement de conduites addictives ou d’hypertension, etc). Les violences physiques et psychologiques ont également de lourdes conséquences sur le mental des femmes victimes, comme la perte d’estime d’elles-mêmes, la perte du plaisir, l’annulation du désir, l’apparition d’un état dépressif, etc. Bien souvent, on retrouve chez les victimes de violences le phénomène de dissociation traumatique, mécanisme neurobiologique de sauvegarde. Ce mécanisme de survie a un coût très important pour les victimes, car il va altérer gravement les capacités affectives et relationnelles de la personne traumatisée, l’expression de sa personnalité, l’exposant à un risque majeur de subir de nouvelles violences et d’être mise sous emprise, avec un seuil trop élevé de résistance à la douleur et au stress (1).

(1) Salmona M. Dissociation traumatique et troubles de la personnalité post-traumatiques. In Coutanceau R, Smith J (eds.). Les troubles de la personnalité en criminologie et en victimologie. Paris : Dunod, 2013,

Nous avons alors imaginé le sport comme un moyen de permettre aux femmes victimes de violences de se reconstruire et de s’insérer professionnellement. Grâce aux valeurs portées par le sport, aux aspects bénéfiques de l’effort physique sur la santé, ce quadrathlon des femmes recouvre donc un véritable enjeu de santé publique.

Envie d’en savoir + ? Cliquez ici pour télécharger la fiche projet

Objectifs du projet

  1. Reconstruction des femmes victimes de violences par la pratique sportive

  • Travail de soin : apporter une sensation de bien-être et restaurer la confiance.
  • Travail sur la parentalité : restaurer le lien mère-enfant par l’organisation de temps sportif communs

2. Remobilisation des femmes victimes de violences par un cycle d’ateliers d’insertion socio-professionnelle autour des métiers du sport

  • Création de vocations
  • Construction d’un réseau professionnel

Mise en œuvre

Pendant 12 mois, proposition de quatre cycles sportifs (voile, art-martial, équitation, fitness) de 12 semaines chacun. Ces cycles sont pensés par n notre partenaire l’UCPA comme un véritable parcours de remise en forme. Chaque cycle peut accueillir 16 participantes. Une participation symbolique de 2€ par séance est demandée. Toutes les autres dépenses sont prises en charge.

Pour chaque cycle de 12 séances :
– 8 séances de pratique sportive
– 4 séances de découverte socioprofessionnelle (découverte d’un lieu sportif, rencontre avec une sportive de haut niveau, visite d’un centre de formation, témoignage métier).

1/ Septembre – Novembre 2021 : découverte de LA VOILE « je change de cap »

Cette activité largement implantée à l’échelle de Marseille permet d’évoluer dans un environnement à la fois familier et différent pour voir la ville autrement.

Objectifs : développer sa confiance en l’autre, son sens de la coopération, sa détermination à se fixer un objectif, à s’y tenir et sa capacité à mettre en œuvre différentes techniques pour y parvenir.

2/ Décembre 2021 – Février 2022 : découverte d’un ART MARTIAL « je m’appartiens »

Objectifs : développement de compétences en matière de self défense, de contrôle des ses émotions, de gestion du stress et du rapport à la violence. Par le travail autour du corps capable de se défendre, c’est la confiance en ses propres capacités que l’on développe.

3/ Mars – Mai 2022 : découverte de l’ÉQUITATION « je me sens mieux »

Objectifs : à travers la médiation animale, l’équitation permet aux participantes de travailler leur rapport à la communication avec un corps étranger, au trouble du schéma corporel et aux sensation d’angoisse et d’anxiété. L’équitation est ici vue comme un soin mêlant dimension psychiques et corporelle.

4/ Juin – Août 2022 : découverte du FITNESS « je me défoule »

Objectifs : travail sur le bien-être et sur la souplesse, sur la respiration, sur le rapport à soi et la conscience de ses émotions.

A l’issue du dernier cycle, une journée sera organisée sur l’île du Frioul au cours de l’été 2022 avec les participantes et leurs enfants. Cela sera l’occasion de revenir sur l’ensemble de choses apprises et vécues pendant les cycles et de profiter d’un moment de convivialité et de partage.

Évaluation

Un comité de pilotage tripartite (UCPA, Solidarité femmes 13 et Marseille Solution) se réunira une fois par cycle pour mesurer l’impact et le respect des objectifs pédagogiques. A chaque comité, le moniteur responsable du cycle concerné sera également présent.

Le comité de pilotage se réserver également la possibilité de repenser, réorienter ou ré encourager la participation des femmes si nécessaire.

Des questions ? Contactez Mathilde Rémignon, cheffe de projet à Solidarité femmes 13 au 06 44 85 36 37 / m.remignon@sosfemmes.org